Qui doit payer l’assurance contre le non-paiement du loyer ?

L’assurance contre le non-paiement du loyer a été couronnée comme la reine des assurances. De plus en plus de propriétaires souscrivent ce type de service pour garantir et protéger leurs loyers, car l’assurance couvre les mois que le locataire doit, ainsi que les frais supplémentaires éventuels. Mais qui est responsable de cette assurance, le locataire ou le propriétaire ?

La réponse se trouve, comme toujours, dans la Ley de Arrendamientos Urbanos (LAU).

Quels sont les avantages de souscrire une assurance non-paiement ?

L’assurance prend en charge le loyer pendant les mois où le locataire cesse de payer et jusqu’à ce que le locataire quitte la propriété ou qu’un accord soit conclu.
L’assurance couvrira les dépenses du propriétaire, comme les dommages causés à la propriété par le locataire ou les frais d’avocats et de notaires en cas de procédure d’expulsion.
L’assureur effectuera une étude de la solvabilité du locataire pour savoir s’il y a un risque que celui-ci cesse de payer.
Enfin, la compagnie d’assurance s’occupera des démarches documentaires à effectuer si le cas se présente, comme rédiger une assignation au locataire ou proposer un conseil juridique.

Comme vous pouvez le constater, l’assurance locataire est conçue pour protéger le propriétaire et non le locataire. C’est le principal argument qui suscite des réactions sur les forums et blogs Internet, où les locataires en colère ne comprennent pas pourquoi leur propriétaire leur demande de souscrire une assurance locataire. Toutefois, la vérité est que le paiement de cette assurance peut également profiter au locataire.

À Lire  Déménagement : êtes-vous détendu ?

Est-il dans l’intérêt du locataire de payer une assurance locative ?

Oui, il pourrait être avantageux pour le locataire de payer une assurance locative.

Aujourd’hui, les propriétaires demandent une série de garanties pour louer leurs appartements qui sont très contraignantes pour la plupart des intéressés : deux mois de caution, mois en cours, mois d’avance, étude de solvabilité et garanties personnelles ou bancaires. Cette dernière garantie est la plus chère et la plus inaccessible pour les locataires, car elle nécessite le dépôt de plusieurs mois de loyer. En fin de compte, ce type d’exigences signifie que les locataires solvables n’ont pas la capacité financière d’accéder à un logement.

Toutefois, ces pratiques sont surmontées grâce à l’assurance des locataires. De nombreux propriétaires acceptent déjà cette garantie comme une garantie valable au lieu de devoir payer des cautions ou des dépôts trop élevés pour pouvoir louer leurs appartements.

Par conséquent, si l’assurance locative contractée est abordable, il pourrait être beaucoup plus rentable pour le propriétaire de la payer.

Toutefois, si le propriétaire continue à demander les mêmes garanties que celles mentionnées ci-dessus et, en plus, le paiement de l’assurance, le locataire n’aura aucun avantage à la payer. En fait, le locataire perdrait de l’argent.

Qui paie l’assurance du locataire ?

L’assurance du locataire, par défaut, devrait être payée par le propriétaire. Cependant, la loi sur les baux urbains (LAU) est muette sur cette question et permet aux parties de déterminer cette question par le biais d’un accord, qui doit être reflété dans le contrat. Ainsi, l’assurance locataire peut être payée par le propriétaire ou le locataire. Comme mentionné ci-dessus, il peut être à l’avantage du locataire de payer l’assurance locataire, mais le locataire a le droit de refuser de le faire, tout comme le propriétaire a le droit de choisir un locataire qui acceptera cette exigence.

À Lire  Besoin d'un plombier : où le trouver rapidement sur asnières-sur-seine ?

Cependant, il y a un problème qu’il ne faut pas négliger. Il n’est pas judicieux que le locataire prenne en charge l’assurance non-paiement par domiciliation bancaire. Pourquoi ? Car si le locataire décide d’arrêter de payer le loyer, il arrêtera aussi de payer l’assurance. Cela entraînera la déchéance de l’assurance et, très probablement, le propriétaire se retrouvera sans la protection dont il a besoin. Comme vous pouvez le constater, la situation serait exactement la même.

Comment empêcher le locataire d’être en défaut de paiement de l’assurance ?
Pour éviter ce problème, il existe une solution : débiter directement le paiement de l’assurance sur le compte bancaire du propriétaire mais facturer séparément au locataire la valeur correspondante. Il peut être demandé au locataire d’ajouter ce montant au loyer mensuel chaque fois qu’il est versé sur le compte bancaire ou payé en main propre, selon l’accord entre les parties. De cette façon, si le locataire cesse de payer l’assurance, même si le propriétaire doit s’en occuper à partir de ce moment, au moins le locataire évitera l’annulation de la protection. Oui, le propriétaire sera alors responsable de l’assurance, mais ses besoins de solvabilité seront couverts.

Comment empêcher le locataire d’être en défaut de paiement de l’assurance ?

Pour éviter ce problème, il existe une solution : débiter directement le paiement de l’assurance sur le compte bancaire du propriétaire, mais facturer séparément au locataire la valeur correspondante. Il peut être demandé au locataire d’ajouter ce montant au loyer mensuel chaque fois qu’il est versé sur le compte bancaire ou payé en main propre, selon l’accord entre les parties. De cette façon, si le locataire cesse de payer l’assurance, même si le propriétaire doit s’en occuper à partir de ce moment, au moins le locataire évitera l’annulation de la protection. Oui, le propriétaire sera alors responsable de l’assurance, mais ses besoins de solvabilité seront couverts.

À Lire  Comment choisir un aspirateur robot : Caractéristiques à prendre en compte

Le propriétaire peut-il obliger le locataire à payer l’assurance loyer ?

Le propriétaire ne peut pas obliger le locataire à payer l’assurance. Toutefois, il est vrai que le propriétaire peut rejeter un candidat locataire et en chercher un autre si le locataire n’accepte pas la clause du contrat. Cette question est celle qui suscite le plus de débats, car le propriétaire peut être considéré comme étant dans une position de pouvoir vis-à-vis du futur locataire.

Cependant, la vérité est que la loi soutient le propriétaire qui demande au locataire de prendre en charge l’assurance.

Donc, pour résumer : le propriétaire devrait être celui qui paie l’assurance, mais s’il ne veut pas le faire, il peut demander au locataire de le faire. Pour s’assurer que le locataire ne manque pas de payer, il est conseillé de payer l’assurance par prélèvement automatique sur le compte bancaire du propriétaire et de demander au locataire d’inclure le montant dans le loyer mensuel.