6 conditions pour réussir une implantologie

La réussite d’une implantologie dépend de plusieurs facteurs. Si vous souhaitez effectuer une intervention sans aucune défaillance, respectez les exigences suivantes :

La volonté du patient

La volonté du patient est un facteur primordial dans la réussite d’un traitement par implantologie. Vous constaterez que le patient est au centre de l’opération. Cette volonté se traduira par plusieurs facteurs :

  • L’investissement financier.
  • Le consentement sur les différentes interventions.
  • La patience pendant toute la durée du traitement.
  • La compréhension des différentes étapes de traitement.
  • La disponibilité par le respect des rendez-vous du médecin.

Une communication entre le patient et le médecin

La communication entre le patient et son médecin est aussi un facteur déterminant dans la réussite d’implantologie. En effet, cette communication poursuit trois objectifs :

  • La connaissance de la procédure : à ce stade, il revient au médecin d’expliquer au patient toutes les étapes du traitement. Ce dernier a besoin d’être rassuré et de connaître le pourcentage de la réussite. De même, lorsqu’il y a des risques encourus, le médecin a le devoir d’informer son patient.
  • L’organisation de l’intervention : c’est à partir d’une communication fluide que les modalités du traitement seront effectuées. Tout dépend de la situation financière et des choix réalisés par le patient. Il doit informer au médecin les attentes qui le satisferont après le traitement.
  • Le suivi du traitement : c’est à partir d’une bonne communication que le médecin peut assurer un bon suivi du traitement. Le patient lui expliquera les douleurs qu’il éprouve. Le médecin pourra alors prendre des mesures appropriées pour apporter un soulagement au patient. 
À Lire  Construction d'une véranda - nos conseils

Cherchez les contre-indications du traitement

Il existe des contre-indications absolues et relatives pour la réalisation d’une implantologie. Cette information vous permettra d’éviter les échecs du traitement.

  • Les contre-indications absolues : la présence de certaines maladies est un obstacle à la réalisation d’une implantologie. Vous n’aurez aucune chance de réussir lorsque le patient est victime d’une maladie cardiovasculaire, des maladies cancérologiques et des problèmes psychiatriques. De même, l’implantologie est interdite aux enfants dont la croissance des maxillaires n’est pas parachevée.
  • Les contre-indications relatives : les toxicomanes et les diabétiques sont les personnes concernées par cette prudence. Dans leur cas, l’implantologie n’est pas interdite. Mais, elle doit être effectuée avec une grande délicatesse. Il en est de même pour les personnes qui sont victimes d’une mauvaise hygiène de la bouche et d’un déséquilibre de l’occlusion entre les dents. 

Le professionnalisme du médecin

Un médecin débutant n’aura pas les mêmes pourcentages de réussite dans une intervention qu’un médecin professionnel. Celui qui a duré dans le métier connaît toutes les failles. Il sera riche d’expérience et il sera en mesure de prévenir les erreurs d’intervention qu’un débutant ne pourra plus observer. L’ancienneté est donc un atout qu’il ne faut pas négliger dans le choix d’un médecin.

L’état du patient

La réussite de l’implantologie ne dépend pas seulement de la manière dont vous travaillez. L’état du patient joue également un rôle déterminant dans le succès de l’intervention. C’est ce que souligne Alain AMZALAG dans son ouvrage sur les confessions incisives d’un dentiste. « La réussite se trouve liée à l’abondance et à la qualité de la structure osseuse ».

À Lire  Casino en ligne : comment ne pas perdre de l’argent

Le respect d’une hygiène approprié après le traitement

Après l’intervention, le médecin doit informer le patient sur la conduite à tenir. Cette condition est indispensable pour la réussite de l’opération. Car une mauvaise attitude du patient influencera négativement le résultat. Dans un ouvrage sur la sécurité et l’efficacité en implantologie chirurgicale, Christian MARTINEAU n’a pas manqué de rappeler que le respect d’une hygiène après l’intervention « est indispensable à la réussite du traitement ».

L’implantologie est une intervention qui devient incontournable avec la forte croissance de la population. Pour réussir l’intervention, le médecin et le patient doivent collaborer.

Source : L’Actu Santé